Tabou, pas tabou?

Publié le par laurent

 
Je ne suis pas venu au Japon avec une image stéréotypée mais je me rends compte que j’avais tout de même quelques vagues idées sur le comportement général des gens. Bien sur il suffit de se redre dans un pays étranger pour se rendre compte la plupart du temps que l’image qu’on s’en faisait ne correspond pas éxactement à la réalité, plutôt positivement ou négativement.
Samedi dernier, une copine m’a présenté son colocataire japonais qui pour tout dire est loin de faire mille détours pour obtenir des renseignements sur son interlocuteur.
-         Alors t’as une copine ? (je viens de faire connaissance avec le type dont je ne connais pas encore le prénom)...Comment elle s’appelle ?...Comment vous vous êtes rencontrés ?...Elle est gentille ?
Cette façon de déminer le terrain est parfois assez déroutante. Alors que certains sujets facilement abordables en france semblent plus tabous ici, en particulier avec des inconnus.

 

Image h饕駻g馥 par hiboox.com
Mais d’un autre côté ce n’est pas la première fois que je tombe sur ce genre de « déminage de terrain ». c’est en effet une façon de rentrer sans détours dans la personne qui se trouve en face de soi. Ce n’est pas fait avec arrières pensées mais c’est comme la question rituelle quand un homme présente sa future épouse à ses amis ou le contraire. On demande systématiquement dans ce cas quelle part de sa conjointe a décidé notre monsieur à épouser cette femme...ce n’est absolument pas négatif et après tout on peut répondre ce qui nous chante comme par exemple :
-         Oh bin moi c’est surtout son pied gauche qui m’a subjugué et fait prendre la décision de la demander en épousailles^^.
Ceci n’est pas systématique et pas mal de gens ne vous poseront jamais ce genre de questions mais c’est avec une communication spéciale que les curieux se lancent.
Un collègue m’a parlé de son séjour en Corée et m’a dit que là bas on lui avait déjà posé des questions du style « combien tu gagnes par mois », genre à la première entrevue. On ne m’a pasposé ce genre de question ici mais une fois, alors que je demande maladroitement en japonais à un ami combien de teps il bosse dans la semaine, il me répond sans complexe par un exposé de sa fiche de salaire. Il avait en fait cru que je l’interrogeais sur le montant de ses mensualités...Alors que je voulais l’arrêter en disant que c’était son biz et que ça ne me regardait pas, il me rigolait en affirmant que ça ne le dérangeait pas de me dire combien il gagnait...
Les sujets polémiques ou tabous sont semble t-il différents.
             

Publié dans société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Tony 09/06/2007 13:34

C'est vraiment une affaire de culture et d'éducation ce genre de chose, ça se globalise difficilement...