La cérémonie du thé 茶道 

Publié le par bakapulu

Pour être honnête, je n'aurais jamais sérieusempent pensé participer à ce genre de chose, même en habitant au Japon. Mais un ami m'y a invité. Son entreprise sponsorise en effet ce genre de loisir pour ses employés qui peuvent gratuitement étudier la cérémonie du thé. Les gens qui vivent au Japon ont en forcément entendu parler ou connaissent quelqu'un qui leur a  dit un jour "tiens ce weekend je suis allé étudier la cérémonie du thé". En général, ce sont des femmes qui en parlent, et je m'étais bêtement forgé l'idée que c'était définitivement un passe-temps pour femmes au foyer ou en vue de le devenir...Mais c'était bête et il faut savoir qu'à la base, d'après ce qu'on m'a dit, c'est un homme qui a crée ce cérémonial.

Bref, je ne me sentais pas super chaud mais j'appréciais l'invitation et me disant que je n'aurais probablement pas d'autre occasion d'être invité de la sorte, j'ai accepté sans broncher.

Il m'a un peu briffé avant de me lancer dans l'arène:

- (lui) Je suis sûr que tu prends ça pour une activité de "madame" un peu riche qui qui veut perfectionner ses manières en étudiant quelque chose de traditionnellement japonais.

- (moi) Euh, je ne serais pas allé jusque là...

- (lui) Mais de toute façon ne t'inquiète pas! je serai là pour t'accompagner et tu sais, il y a  aussi des hommes qui pratiquent ce style d'activité.

- (moi) Oui oui, ça me va. Je vais avoir l'occasion de faire un truc vraiment très japonais.

- (lui) Oui c'est sur! Par contre, ça serait bien que tu t'habilles un peu pour l'occasion.

- (moi) Un costume ?

- (lui) Euh pas forcément, mais une chemise et un pantalon, ça serait mieux.

- (moi) Bon ben ça sera un costume sans cravate...

Je vous passe les détails d'une conversation devenant de moins en moins intéressante. Je vous passerai aussi les détails de la cérémonie mais juste une chose, il vaut mieux bien s'entrainer à la position 正座 (せいざ) parcequ'au delà d'un moment, quand on a  pas l'habitude, ça fait mal. Mais la prof était très sympa et m'a dit de m'installer un peu plus à mon aise.

Maintenant, j'imagine que vous vous demandez si c'est intéressant ou non, si on y apprend des choses ou si on en ressort avec un petit plus en soi.

Je ne dirais pas que c'est passionnant mais de toute façon, ce ne doit pas spécialement être conçu pour l'être. Je veux dire que ce n'est pas quelque chose d'éxcitant. Mais c'est intéressant à mon sens parceque c'est quelque chose de typiquement japonais; un acte simple mais difficile en même temps. Ce n'est pas complexe mais j'imagine que c'est dur de le réaliser naturellement. Et il y a parfois des gestes simples qui vont contre nos automatismes. ce qu'on appelle お辞儀 (おじぎ), un geste qui peut rappeler une prosternation, je l'ai fait mais avec un terrible manque de naturel et je le sentais bien. ça doit être comme faire la bise pour les japonais (je sais bien que certains japonais font la bise sans problèmes mais c'est pour illustrer) On m'a dit que par ces gestes et la cérémonie, on apprenait aussi la modestie et le retour à des choses simples. Une extrême simplicité dans un code parfois "rigide" (ce n'est pas tout à fait approprié comme terme mais bon...), voilà qui pourrait résumer ce que j'y ai vu.

La traduction des phrases affichées en language zen, à la fois poétiques et philosophiques, était intéressante et on peut poser des questions à la fin.

Je ne saurais comment résumer tout celà, si ce n'est par dire que j'en suis ressorti tout calme. Faire ce genre de chose après avoir vécu 3 ans au Japon est positif pour moi. Si j'avais celà à mon arrivée, je pense que je serais passé à côté de quelque chose et j'aurais peut-être pris cette cérémonie seulement comme un objet folklorique.

Du coup, quand j'irai faire un tour en France, j'aimerais bien assister à quelque chose de très typique et traditionnel, le genre de chose pour laquelle je n'avais aucun intérêt quand j'y vivais encore. Si vous avez des suggestions...

 

 

 

 

Publié dans Pour le plaisir

Commenter cet article