balade à Tokyo est

Publié le par laurent

Image hébérgée par hiboox.com

Se promener dans les confins est de la capitale ne releve pas de la grande visite touristique mais plus a la balade d?un dimanche apres-midi ordinaire.


Image hébérgée par hiboox.com

Contrairement a la capitale francaise dotee d?une seule riviere, il y en a plusieurs a Tokyo dont la largeur s?epaissit au fur et a mesure qu?on approche de l?ocean. Sur les bords de l? Arakawa on trouve de nombreux badauds en cette apres-midi ensoleillee. Mais ce qui saute aux yeux c?est la difference de standing entre la rive est et ouest. La rive est est en effet bordee de cabanes qui sont tres certainement les maisons des sans domiciles fixes. Et les herbes hautes sont plus maitresses du territoire que de l?autre cote. Je ne parle que d?une certaine portion de cette riviere et nous sommes a 6 km du port. Pour autant la bordure est n?est pas repoussante et la succession de cabanons rafistoles avec de grandes baches en plastiques bleues parait tres ordonnee. On dirait presque une petite rue amenagee avec de grandes bandes en plastique et bien entretenue.Image hébérgée par hiboox.com Du cote ouest on trouve une piste cyclabe qui semble t-il conduit jusqu?a la mer. Je pense que ca vaut le coup d?enfourcher la byciclette pour faire le trajet. Les pistes cyclabes manquent ici alors ca interesse particulerement. En fait la loi autorise les byciclettes a rouler sur les trottoirs, et meme les y oblige puisqu?elles ne peuvent circuler sur la route. Le probleme c?est qu?en l?absence de pistes cyclabes et en presence de quelques presses de la pedale, ca devient parfois limite dangereux pour le pieton. Je pense en particulier aux abords de certaines stations de trains ou on trouve de grands parkings a velos et ou les cyclistes arrivent de partout en faisant du slalom entre les pietons, un peu la zone en somme. Donc petit conseil : n?enfilez pas les ecouteurs de votre baladeur a l?approche de ces parkings et gardez tous vos sens en eveil en cas de cycliste speed. D?ailleurs j?ai lu dans un magazine que la ville de Sendai envisage de remettre les cyclistes sur la routes a cause des accrochages qu?ils provoquent sur le trottoir. Mais encore mieux ils ont partage le trottoir avec une piste pietonne et une autre cyclable. Enfin je ne sais pas si un trottoir coupe en deux est plus agreable a arpenter...

 

Continuons la balade en direstion de Kinshichou, une station vers laquelle je reviens souvent decidement. En chemin on repere une place avec des modeles de maisons neuves grandeur natures.Image hébérgée par hiboox.com Comme chez les concessessionaires autos on peut voir le produit fini de ses propres yeux avant de se decider pour tel ou tel modele. Detail qui nous a attire l?attention : une demeure qu?on voit en arriere plan construite a l?ancienne avec une reserve-grenier et une belle surface en plein Tokyo.

 

C?est periode d?elections au japon et les camionettes surmontees d?un gars causant au micro sont monnaie courante ces temps-ci. Mais des fois on a plus que l?impression que les passants s?en foutent et le candidat tape un peu son speech dans le gaz. Il y en a parfois de plus excites que les autres et qui attirent plus l?attention mais dans l?ensemble.Image hébérgée par hiboox.com Ca me fait penser que j?ai retrouve la trace de l?etranger qui se presente a yokohama. En fait c?est un finlandais et j?en ai parle avec mon amie Maija sur skype, une finlandaise tres sympa que j?ai rencontre dans un cours a pau et qui dessinait des peres noels sur sa feuille en plein lendemain de fete. Elle m?a demande a quel parti il appartenait. En fait il est independant mais se rapproche explicitement du Parti Democratique du japon, la gauche. Elle m?a repondu que c?etait normal pour un finlandais. Voila pour la super analyse politique et aussi il est citoyen, c?est-a-dire « foreign national » sur le papier.Image hébérgée par hiboox.com Au passage petit coucou a Maija qui est retournee au pays de galles pour faire semblant d?etudier (hahaha je deconne hein je sais que tu etudies ardement) avec de jolis photos de sa ville, du moins du bord de mer.

 

On se dirige vers le magasin yamaya dans lequel on peut trouver plein de produits europeens importes, et d?autres ayant un air d?importation mais que je n?ai jamais vu en France.Image hébérgée par hiboox.com Image hébérgée par hiboox.comAinsi un bon vieux chocolat Auchan par-ci, de la moutarde « arc de triomphe » par-la. Le rayon piche est bien fourni mais moins interessant que les detailants specialises dans la vente de boissons alcoolisees.


Image hébérgée par hiboox.com

Nous finirons chez yodabashi camera, magasin d?electronique et electro-menager ou pour le coup, on peut trouver des accessoires aidant purifier l?ordi d?un virus cherche-code-secret qui fait suer et qui empeche d?ecrire dans un francais correct car il a bousille le soft en francais.

 

 

 

 

 

 

 


Image hébérgée par hiboox.com

Publié dans explorations urbaines

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

laurent 02/05/2007 17:15

Le Mouli: Je n'avais pas calculé ce détail mais disons qu'il y a effectivement du vide dans certains coins de la capitale surdévelloppée. On ne s'attend évidemment surement pas à ça quand on imagine Tokyo de l'extérieur mais à certains moments il ya des recoins déserts, ou presque. C'est justement qu'il ne s'agit pas des quartiers du centre.
Ninemine: t'as essayé les guest house? t'as du budget pour amortir???

Ninemine 30/04/2007 01:02

moi j'aime bien justement, impression de clarté. Continue à nous faire découvrir des lieux et à prendre des photos comme ça, grace à toi je sais où je pourrais me ballader à Tokyo (si je règle mon pb logement >

Mouli 29/04/2007 13:06

C'est bizarre, une impression se dégage des premiers clichés. Une impression de vide. Tu ne trouves pas ?