De Ueno a Nishi-nippori, a la recherche du chalet suisse...

Publié le par laurent

Image hébérgée par hiboox.comImage hébérgée par hiboox.com

Apres etre passe en coup de vent a Shibuya, je decidai de deambuler dans la ville au hasard des stations.Image hébérgée par hiboox.com Enfin pas tout a fait au hasard puisque je descendis a la station Ueno, histoire de me restaurer tranquillement dans le parc.Image hébérgée par hiboox.com Je compris au bout de quelques minutes que le parc etait pris d’assaut par les gens probablement en conges en cette fin d’annee scolaire japonaise et des salaries qui faitaient les cerisiers en fleurs, sakura, en faisant sitting sur de grandes baches bleues avec de bonnes reserves de victuailles et boissons, ce qu’on appelle ici hanami. Hanami vient des mot hana et mi, autrement dit « fleur » et « regarder », la contemplation des fleurs, avec un peu d’alcool pour devenir encore plus contemplatif.Image hébérgée par hiboox.com L’organisation tres japonaise et preparee avec soin : des baches bleues pour eviter de detruire le terrain par les dechets, des sacs poubelles geants pour y mettre les dechets en question.Image hébérgée par hiboox.com C’est pas tres esthetique mais tres pratique. Autre pratique de l’hanami : photographier les fleurs avec son portable ou appareil sophistique sur pied. Je n’ai pas deroge a la regle et pris quelques images de ces tres jolis arbres en cette saison de renouveau.Image hébérgée par hiboox.com Mais toujours l’ombre du corbeau vorace qui semble pret a vous derober le sandwich des mains...Image hébérgée par hiboox.comavant de quitter pour de bon le parc je pris le temps, en bon melomane, d’ecouter un dessinateur assis sur les marches de l’entree du parc quand on vient directement de la station. Un verre en main, il entonnait le chant du desenchantement : watashiiiiiiiii...totemo baka desuuuuuuu...watashi...baka desu... Ce qui donne en francais ca : « moiiiii...je suis tres stupide...je suis stupide... ». On se dit parfois, l’alcool et le sexe, 2 valeurs sures qui font penetrer au coeur de la nature humaine universelle.

Alors il valait peut-etre mieux reprendre le train a Ueno et se diriger vers Nishi-Nippori pour une investigation digne des enquetes de Mulder et Scully : a la recherche du temple perdu, euh je veux dire du chalet suisse mini dont j’ai oublie de noter l’adresse avant de partir. Mais je descendis a Nippori, une station avant.Image hébérgée par hiboox.com Bien sur je m’eloignai plus qu’autre chose du chalet mais ceci me permis de decouvrir que le quartier etait le repere des detaillants en tissus et textiles. Image hébérgée par hiboox.comBref je retournai sur mes pas et decidai de me diriger vers l’autre cote de la sortie qui conduisis dans un cimetiere lui aussi investis par les squateurs en baches bleues qui photographiaient cette fois des pigeons a qui ils donnaient des biscuits aperitifs en riant aux eclats.Image hébérgée par hiboox.com Je penetrai ensuite dans le quartier de Yanaka. Je le sus en lisant le panneau d’indication un peu plus loin. Je ne savais absolument pas dans quelle rue se trouvait le chalet mais si pres du but il aurait ete dommage de rebrousser chemin. Image hébérgée par hiboox.comJe me souvins simplement que la personne qui m’avait parle de ce chalet devait habiter dans le coin, selon la localisation indiquee derriere son pseudonyme a la confrerie virtuelle qu’elle avait cree quelques annees auparavant. Je demandai a un monsieur arborant l’uniforme de la poste qui passait par la s’il connaissait l’endroit. Il se gratta la tete et me retourna la question :

-          Hum...un restaurant suisse ?

-          Euh ben un cafe restaurant...et le style de la maison est bien suisse...

-          Hum...attendez un instant...

La, il s’est dirige vers un autre monsieur qui venait juste de garer sa belle voiture dans son garage. Precisons que le coin est pavillonaire et tres calme. Le monsieur se gratte la tete a son tour et se tourne vers moi :

-          C’est une boulangerie ?

-          Euh non c’est un cafe-restaurant, enfin quelque chose dans le genre.

-          Oui mais on peut y acheter du pain non ?

-          Peut-etre je ne sais pas en fait.

-          Ma femme achete du pain parfois chez un suisse pas loin d’ici.

La, le monsieur en uniforme de la poste deplie son plan du quartier et le tend vers le monsieur a la belle voiture.

-          ha regardez c’est ici. Vous tournez a gauche a l’angle et vous continuez tout droit sur 400 metres.

-          Merci beaucoup.

-          Pas de quoi.

Je laissai les deux monsieurs continuer a converser entre eux et pris la direction indiquee. Ca y est maintenant je sais pourquoi je ressentais l’atmosphere de ce quartier assez speciale alors qu’on est en plein Tokyo.Image hébérgée par hiboox.com C’est aussi paisible que la butte-aux-cailles a Paris, cette meme essence d’enclave village sur une colline. Ca casse pas des briques mais les gens ont l’air poses et prenent bien le temps de vous repondre.

Image hébérgée par hiboox.com

J’arrivai bientot au point indique mais je depassai de peu le petit drapeau suisse accroche a l’entree de ce qui semble etre une impasse. Je revins sur mes pas et reconus la maison vue auparavant sur internet.Image hébérgée par hiboox.com J’entrai mais personne. Un petit « bonjour » et le patron descendis. Je lui expliquai alors que j’avais vu son chalet sur internet mais en fait je n’avais pas fait gaffe que lundi etait jou rde fermeture.

-Image hébérgée par hiboox.comstyle="">          on est ferme mais en haut l’ecole est ouverte.

Cet endroit recelait decidement plein de mysteres : boulangerie, cafe, restaurant, ecole, tres polyvalent en somme.

-          Ha ben excusez-moi...je voulais juste prendre un cafe.

-          Ha pas de probleme. C’est ferme mais je vais vous le faire votre petit cafe. Vous voulez vous installer en terasse ? attendez 2 minutes je suis en train de me preparer a manger. Allez installez-vous.

Je m’installai donc sur la terasse en attendant et profitai d’un gros rayon de soleil qui caressait mon visage. Le patron arriva avec le cafe.

Image hébérgée par hiboox.com

-          Vous voulez peut-etre de la creme avec ? un sucre ?

-          Non non merci ca ira. C’est tranquille ici.

-          Oui, on a essaye d’y faire un petit havre de paix.

-          C’est vous qui l’avez fait ?

-          Oui avec du bois importe de Finlande.

Image hébérgée par hiboox.com

-          Ah bon ? de Finlande ?

-          Oui, c’est trop cher de faire importer de Suisse et c’est trop cher d’acheter directement au Japon. Il y a un lapin au fond du jardin, vous pourrez aller lui dire bonjour haha.

Image hébérgée par hiboox.com

-          Merci.

Ce gars est super paisible, tout comme son chalet et on s’y croirait presque, avec les vaches Milka qui broutent l’herbe autour. Mais en fait ce sont des petits vehicules pour enfants qu’on voit en ouvrant les yeux, avec l’autocollant de la confederation helvetique. Tres familial et convivial ce coin.

J’oublie de dire que ca fait aussi petite sallede concert, dont un le 21 avril a 18h30.

Au moment de partir je le remerciai pour sa gentillesse en lui disant que je lui ferai un peu de pub. C’est chose faite et vous pouvez consulter le site du chalet sur internet, ainsi que ce forum pour toute question subsidiaire.

 

Image hébérgée par hiboox.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article