bio

Publié le par laurent

Image hébérgée par hiboox.com
 
Le service est l’une des composantes fondamentales du commerce japonais. a tel point qu’on peut essayer bon nombre de produits gratuitementavant de décider d’y adhérer ou nom.Image hébérgée par hiboox.com Il y a bien sur les offres internet mais aussi les fruits et légumes frais. Je parle des fruits et légumes frais bio sans aucun additif avec encore de la bonne terre du jardin à mémé dessus au moment de la livraison. J’ai pu assister à ce genre de livraison à 20h30 et photographier le fasicule qui va avec. Image hébérgée par hiboox.comPendant que le testeur et le livreur conversaient dans l’entrée j’ai pris des photos avant que le bénéficiaire des légumes ne revienne et se foute de moi parceque je prend encore une fois des images débiles. Ça m’a vraiment fait penser aux machins en kit des collections atlas où on te propose la première pièce à 1.50 euros et la seconde à 10. en effet un morceau de vrai fromage (pas de la vache qui rit en tranches pour hamburgers...Image hébérgée par hiboox.compardonnez-moi producteurs japonais mais même les pastiches fromagers d’Hokkaido n’égaleront jamais le camembert éco plus de chez Leclerc et je suis grave en manque...pfff de toute manière il n’y a bien que les américains pour croire que le camembert d’Hokkaido est réellement du camembert...), je disais donc un vrai morceau de fromage et une bouteille de bon vin 3000 yens (20 euros grosso modo avec la vigueur de l’euro), pas trop cher en fait pour de l’importation.
Image hébérgée par hiboox.com

Publié dans cuisine du chef

Commenter cet article